fbpx

10 ans de rassemblements inspirés par la passion

Ce mois-ci, Tribu fête ses 10 ans. À défaut de pouvoir vous réunir pour célébrer, nous allons revenir chaque semaine sur les aventures les plus épiques à travers les yeux de ceux qui nous ont accompagnés : festivaliers, athlètes, partenaires ou membres de l’équipe.

Tribu, c’est avant tout une histoire de rassemblements inspirés par la passion.

Qu’ont en commun le festival JACKALOPE, le Rainbow Six Invitational et Mud Rocker? Ils ont permis à des gens ayant une passion commune de se rassembler… et c’est exactement de cette façon que Tribu a vu le jour.

Des passionnés et une cour arrière

Personne n’aurait pu prédire qu’un party de cour arrière dans le quartier Rosemont, à Montréal, allait mener à une aventure aussi intense.

« C’est parti d’un délire de jeunes passionnés et ça a pris de l’ampleur, raconte Micah Desforges, fondateur de Tribu. Dans l’appart sur la rue Masson où on était en 2009, on faisait constamment des partys thématiques. Et à un moment, on a décidé de faire un «snowboard backyard contest» avec de la neige de zambonis, un concept qui n’avait pas vraiment été vu à Montréal. »

Des tonnes de passionnés de snowboard se sont alors retrouvés dans la cour arrière de Micah et ses colocataires.

« J’avais réussi à trouver des commanditaires, la cour était pleine à craquer et les voisins prenaient leur petit verre de vin rouge en regardant ça, se rappelle Micah. Ça avait été fou, les gens n’en revenaient pas. Puis le lendemain matin, alors que plein de gens étaient couchés un peu partout dans l’appart, une amie de l’époque m’a mis au défi de le faire encore plus gros la prochaine fois… » 

Un «t’es pas game» qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Ainsi est né le Amnesia Shack Attack, une compétition de snowboard et de ski sur la rue Sainte-Catherine, à Montréal. Le Amnesia Shack Attack s’est éventuellement transformé en Empire City Troopers

MUD ROCKER raconté par Marc- Antoine

Si les sports d’hiver ont été un élément déclencheur, Tribu n’a jamais eu peur de s’aventurer au cœur d’autres sports d’action.

En 2014 et 2015, la compétition de vélo de montagne et de BMX Mud Rocker a vu le jour et a rassemblé plus de dix mille passionnés. Les athlètes étaient alors invités à se lancer sur des gros modules installés directement sur le boulevard Saint-Laurent. Pour l’occasion, notre équipe a dû ramener des tonnes de terre en plein centre-ville.

Parmi eux se trouvait Marc-Antoine Lalonde, un féru de ski et de BMX. Alors âgé de 18 ans, il avait été invité par l’un de ses amis commandité qui participait à la compétition.

« Je me suis un peu inscrit à la dernière minute sur un coup de tête, parce que je ne pensais pas vraiment avoir ma place, j’étais pas vraiment du même niveau que les pros. »

Inspiré par l’adrénaline, Marc-Antoine a réussi quelques 360 degrés avec son BMX avant de réellement décider de repousser ses propres limites.

« C’était vraiment un coup de tête. Je regardais les autres participants autour de moi, ils avaient tous mon âge et ils avaient tous l’air normaux comme moi. Ils faisaient tous des tricks fous et je m’étais dit que ça faisait longtemps que le backflip était sur ma liste… alors si il y avait un moment pour le faire, c’était là! »

Mission accomplie, c’est à Mud Rocker que Marc-Antoine a réussi son tout premier backflip!

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Marc-Antoine Lalonde (@marc_en_ciel_lalonde) on


« Une chance que je me suis inscrit, c’était tellement une belle expérience, c’était malade! »

Le SIX INVITATIONAL raconté par Alec

Croyez-nous sur parole, l’adrénaline est aussi fort présente dans les événements de Esport.

Depuis 2017, Ubisoft fait confiance à Tribu pour l’organisation du SIX INVITATIONAL, un événement de Esport regroupant à Montréal les plus grands fans du jeu Rainbow 6 Siege.

« J’ai commencé à jouer à Rainbow 6 quand le jeu est sorti et je voyais la scène pro prendre de plus en plus d’ampleur, raconte Alec Laberge. Je n’ai pas pu aller au premier SIX INVITATIONAL parce que j’étais à l’école, mais j’avais tout regardé en ligne à l’insu de mon professeur… et je me suis dit que je devais absolument y aller l’année suivante. »

En 2018, le festivalier Alec Laberge était sur place pour encourager son équipe préférée, les Evil Geniuses. Véritable passionné de Rainbow 6 et de Esport en général, Alec a vécu sa toute première expérience de Esport en direct au SIX INVITATIONAL.

« Pour moi, les événements de Esport c’est très important pour montrer au monde à quel point les jeux vidéos sont populaires et que la passion est partagée par beaucoup de gens. »

Et Alec est désormais un personnage connu des événements Esport, puisqu’il ne passe jamais inaperçu quand il encourage ses joueurs préférés!

« Quand je vais aux événements, j’aime ça me défouler, j’aime ça encourager et être vocal! C’est de là qu’est parti le Crazy EG fan! »

Alec Laberge / Six Invitational 2018
Crédit : Loic Romer

JACKALOPE raconté par Vidéotron

Les boutiques Amnesia et Empire ont été parmi les premiers partenaires à donner un coup de pouce à Tribu. L’entreprise a par la suite pu compter sur le soutien inestimable de géants comme Red Bull, Harley-Davidson, Pabst Blue Ribbon, Yeti mais aussi Vidéotron.

Le géant des télécommunications a sauté à pieds joints dans l’aventure JACKALOPE, un festival de sports d’action mettant en vedette le skateboard, l’escalade, le vélo, le base jump et plus.

« Ce qui nous a accroché, c’était le rêve de Micah et la façon dont il mettait de l’avant les sports d’action, raconte Catherine Soulié, directrice des alliances stratégiques chez Vidéotron. Son objectif était de démocratiser les sports d’action et l’ADN de ce qu’il voulait faire de son événement nous a accroché. Le public cible était aussi un public auquel nous ne parlions pas. On devait parler aux jeunes pour notre produit mobilité… alors tous les éléments étaient là.» 

Vidéotron a aidé JACKALOPE à croître rapidement au cours des quatre dernières années, notamment en allant chercher la légende Tony Hawk.

Tony Hawk / JACKALOPE 2017
Crédit : Yann Roy

« Lors des négociations, je trouvais qu’il manquait un petit quelque chose alors j’ai demandé à Micah quel était son rêve. Il m’a répondu que son rêve était de faire venir Tony Hawk. »

Catherine et Vidéotron ont donc aidé l’équipe à réaliser ce rêve. Grâce à un partenariat entre Samsung et Vidéotron, la légende du skate s’est pointée pour la première fois à JACKALOPE en 2017, attirant ainsi près de 10 000 spectateurs aux abords du Stade olympique.

Mais qui aurait cru qu’un party de cour arrière allait mener à d’aussi belles aventures?

Que ce soit nos festivaliers, nos partenaires, notre équipe ou nos athlètes, Tribu c’est aussi 10 ans d’expériences dans lesquelles on repousse les limites pour nous dépasser. La semaine prochaine, on revient sur les plus gros défis que nous avons eu à traverser à travers 4 nouveaux témoignages !

Pour ne rien manquer, abonnez-vous à notre infolettre juste ici.