fbpx

Comment le contenu sportif a su faire rayonner les marques pendant la pandémie ?

La pandémie a frappé l’industrie sportive de plein fouet. Depuis le mois de mars, la majorité des ligues sportives ont suspendu leurs activités, plusieurs disciplines ont été interdites et de nombreuses entreprises oeuvrant dans le monde sportif se sont retrouvés en péril.

Mais contre toutes attentes, certaines marques ont vu leur popularité exploser pendant le confinement en raison du contenu vidéo mis en ligne.

Quelles marques ont réussi à se démarquer en étant créatives ? Comment le contenu sportif peut-il aider une marque à survivre en temps de pandémie ? Comment positionner sa marque en ces temps difficiles ?

Photo : ESPN Press Room

L’exemple le plus probant est assurément celui de la marque Jordan du géant Nike, propulsée par le succès planétaire de la série documentaire The Last Dance. Diffusée sur ESPN et Netflix en plein coeur du confinement, cette série relatant les folles années de Michael Jordan et les Bulls de Chicago a été regardée, commentée et décortiquée par une très grande proportion d’entre nous. Après tout, qu’avions-nous de mieux à faire?

Quelle chance que cette série soit sortie au moment où nous avions un besoin crucial de divertissement. Sauf que la chance n’a rien à voir là-dedans, puisque The Last Dance devait a priori être diffusée en juin! Comme ESPN n’avait rien à diffuser en avril, la chaîne a devancé la diffusion, ce qui s’est avéré être un coup de génie.

Non seulement ESPN a pu étancher la soif de ses annonceurs en attirant plus de 30 millions de téléspectateurs, la marque Jordan a vécu un véritable électrochoc. Au cours des derniers mois, les ventes de chaussures Jordan ont atteint de nouveaux sommets. Le site de revente de chaussures StockX a vu ses chiffres exploser, alors que le catalogue Jordan du site a vu une augmentation de 76% du trafic lors des journées de diffusion. À la mi-mai, une paire de Air Jordan portée et signée par Michael Jordan en 1985 a été vendu plus d’un demi-million de dollars sur le site d’enchères en ligne Sotheby’s.

Avec la reprise graduelle du sport à la télé, les fans pourront à nouveau consommer l’action en direct. Mais les événements des derniers mois auront été une belle leçon pour les diffuseurs et les annonceurs. Le bon contenu et une bonne stratégie, même en temps de pandémie, pourront toujours propulser une marque vers les plus hauts sommets.

Les commanditaires peuvent remercier leurs stars

Au cours des derniers mois, certains athlètes de haut niveau ont utilisé leurs propres plateformes pour exhiber leurs prouesses. Tout en incitant les gens à rester chez eux, certains ont offert du contenu exclusif au plus grand bonheur de leurs commanditaires.

Le skater Ryan Decenzo, par exemple, a publié bon nombre de ses prouesses en motocross et en skate au cours des derniers mois. Chaque fois, ses vidéos sont regardées entre 20 et 30 000 fois par ses fans. Sa dernière vidéo publiée le 12 juillet a été visionnée plus de 29 000 fois et Decenzo s’est assuré de mentionner ses commanditaires dans la description de sa publication.

Même chose du côté de Shaun White. Le célèbre snowboarder a encore plus d’abonnés que Decenzo et il nous a gâté pendant la pandémie. Sans doute au plus grand plaisir de Burton.

 

 

View this post on Instagram

 

Beaches might be closed, but the mountain is open baby #WearAMask😷

A post shared by Shaun White (@shaunwhite) on

Parlant de Burton, la marque de snowboard peut aussi remercier son autre superstar Mark McMorris qui a publié allègrement au cours des derniers mois.

 

 

View this post on Instagram

 

Grocery Guard for @xococoho

A post shared by Mark McMorris (@markmcmorris) on

Mais ici aussi, au Canada, nos athlètes ont su rester créatifs. Parlez-en à Annie Guglia qui a su joindre l’utile à l’agréable.

 

View this post on Instagram

 

Who would you play in this game? 😂🎮 {I discovered @tiktok today and my screen time went up by 800%}

A post shared by Annie Guglia (@nnieguglia) on

Le contenu sportif est un bouillon de poulet pour l’âme… et ça tombe bien, il est accessible à tous. La pandémie a peut-être affecté de nombreux portefeuilles et d’enthousiasmes, mais comme dans beaucoup de situations le sport s’est avéré être un excellent remède tant pour ceux qui en consomment le contenu que ceux qui le créent. Nombreux sont ceux qui ont profité de cette période de pause pour découvrir ou redécouvrir le sport, et prendre le temps de renouer avec ses passions comme on l’a vu dans notre article Les 5 raisons pour lesquelles le skate effectue un retour en force.

Quoi, tu n’es pas encore abonné à notre infolettre ?!  Réglons-ça tout de suite juste ici